• Neuf
Octuor, le Cognac au profit du Festival de Saintes
search
  • Octuor, le Cognac au profit du Festival de Saintes

Octuor, le Cognac au profit du Festival de Saintes

500,00 €

Le festival de Saintes est un festival international de musique classique qui se déroule chaque année à la mi-juillet sur une dizaine de jours et propose une trentaine de concerts dans Saintes et ses alentours.

A l'occasion de son 50ème anniversaire, huit créateurs de cognac se sont réunis pour offrir leur talent et leurs plus vieilles eaux-de-vies à ce prestigieux festival !

  • Cognac Bache Gabrieslen / Hervé Bache-Gabrielsen
  • Famille Estève / Jacques Estève
  • Cognac Fanny Fougerat / Fanny Fougerat
  • Cognac Jean Fillioux / Pascal Fillioux
  • Cognac Grosperrin / Guilhem Grosperrin
  • Distillerie Merlet et Fils / Gilles Merlet
  • Cognac Ragnaud Sabourin / Annie Ragnaud Sabourin
  • Cognac Vallein Tercinier / Catherine Tercinier

L'intégralité des fonds récoltés lors de la vente de ce cognac sera reversée au profit du Festival de Saintes.

La Cognathèque est fière de participer à cette action !

Pour cela, nous avons réservé pour vous 6 bouteilles de ce précieux breuvage !

Et bien sur, la totalité des ventes sera reversée au Festival de Saintes !

L’Abbaye aux Dames perpétue son rayonnement millénaire, portée par la musique et la recherche d’excellence avec le Festival de Saintes notamment. Le cognac rayonne dans le monde entier, fort de savoir-faire ancestraux, hérités et enrichis de génération en génération.

Le goût de l’excellence et de la transmission, l’attachement indéfectible à un terroir et à sa vitalité, la passion de ce que l’on fait, sont à la genèse de la création du cognac du jubilé.

C’est autour de ces valeurs communes que les équipes de l’abbaye et huit producteurs de cognacs se sont retrouvés.

Octuor, un cognac d’exception et de passion

L’octuor est un ensemble de huit musiciens. Ce sont ici huit créateurs de cognac qui ont réalisé un assemblage unique avec des eaux-de-vie précieuses de leurs réserves familiales.

Unique par son élaboration collective et rare par son édition à 120 bouteilles numérotées, Octuor est un cognac d’exception, fruit de générosité et de passion.

Jean Fillioux a offert une eau-de-vie Grande Champagne (mono cru) du début des années 1970. Cette eau-de-vie riche, puissante, sur des arômes de fruits secs et confits, cuir, chocolat, tabac blond, arômes toastés, réglisse et épices miellées possède une très belle longueur en bouche.

Fanny Fougerat livre un vieux Fins Bois. Au nez : poire pochée, vanille, ananas rôti, noix muscade, cire. En bouche : mélange d'agrumes confits, de cire, note résine et saline ; amplitude et retenue.

Gilles Merlet a puisé dans la réserve familiale un assemblage de deux eaux-de-vie : l’une de cru Fins Bois issu de la récolte 1948, année de naissance de Gilles Merlet, l’autre du cru des Borderies de la récolte 1978 année de naissance de Pierre Merlet actuel Maître de chai de la société. Le nez est délicat avec des senteurs boisées légèrement épicées qui donnent du relief au rancio La bouche a une attaque un peu rude qui s’adoucit avec les saveurs d’amandes grillées, de noix et de pain d’épices qu’ accompagne une légère amertume qui s’estompe en final.

Jacques Estève a offert un cognac issu de la réserve de la famille. C'est un assemblage de 2 eaux-de-vie de Petite Champagne produite sur son domaine de Celle. L’une provient de sa récolte 1968 dans le cru de Petite Champagne, l’autre de sa récolte 1970 du même cru. Le nez est riche et intense, mêlant rancio, fruits secs et iris. La bouche est ample, voluptueuse avec des tanins bien fondus côtoyant praline, réglisse.

Hervé Bache Gabrielsen propose quant à lui une petite champagne, récolte de 1971, bouilleur de cru. Dans un nez floral, très peu marqué par le bois, s’expriment les notes de rose et de pêche. En bouche une belle rondeur avec la chaleur du cuir et la douceur du miel. Notes finales avec du poivre blanc et fraicheur du cèdre.

Catherine Tercinier apporte un très vieux cognac multi- crus, assemblage dont le plus jeune a 40 ans et le plus vieux est de 1922. Le premier nez nous accueille chaleureusement et donne une idée de la complexité de ce cognac. Des fruits tropicaux tels que la papaye et l'ananas, avec une touche de rancio, apparaissent. Le second nez apporte des notes de jasmin, de gingembre et de vanille. En bouche : doux et sucré au départ, avec des saveurs de pêche séchée, de caramel doux e de rancio. Ensuite, les notes tropicales du nez apparaissent avec le gingembre. La finale est douce et pleine de plaisir.

Annie Ragnaud Sabourin a offert un cognac tiré de la réserve spéciale provenant du Domaine familial de la Voute commune d'Ambleville au coeur de la Grande Champagne. Il est constitué d'un assemblage de vieilles eaux-de-vie de 30 à 60 ans d'âge. Le nez est somptueux, riche d'un bouquet d'arômes de fruits secs, de fruits confits, d'épices douces, de sous- bois en automne. Le fameux rancio charentais supporte harmonieusement l'ensemble. La bouche est ample, ronde et souple avec beaucoup de complexité. Les abricots séchés se mélangent au miel, au chêne brulé, à la réglisse avec une douce amertume. Très belle et longue finale.

Guilhem Grosperrin apporte un cognac très ancien qui provient d’un viticulteur du bourg d’Angeac-Champagne, situé au cœur de la Grande Champagne. Robe très ambrée. Nez de vieille Grande Champagne, toujours vive pour son âge, fragrance délicate de tubercules et de fleurs blanches, puissante, aux notes exotiques. Ces notes élégantes sont complétées par des notes de fleurs séchées, avec un rancio bien présent mais assagi par les années. En bouche, résines de bois dures, chocolat amer, poivre vert, vieux livres, puis les épices encore, et le rancio, vieille Chartreuse jaune. La finale est longue, marquée par un rancio en dentelles, accompagnée de notes d'oranges séchées et de réglisse, miel coulant. À la fois délicate et puissante, une très belle eau-de-vie.

Quantité

Descriptif

L’élaboration de l’assemblage

Les huit producteurs se sont rencontrés à plusieurs reprises tout au long de l’année pour élaborer l’assemblage d'Octuor.

En juillet, dans le cadre du Festival de Saintes, les producteurs associés à l’expérience, ont présenté ce travail d’assemblage.

Octuor se caractérise par un nez fin, élégant et très riche.

Il affiche fièrement sa maturité.

Les senteurs fruitées, épicées, vanillées mettent en exergue le « rancio charentais » qui les enveloppe délicatement. C'est le signe d'un long vieillissement en fûts de chêne.

En bouche, l'attaque est franche, harmonieuse, charnue, laissant se former un arc en ciel de saveurs où se mêlent, entre autres, abricots et amandes séchés, pruneau, réglisse, miel. Les tanins du bois bien fondus apportent une très légère amertume qui s'estompe vite dans la longue et belle finale.

Détails du produit

Degré
43 °
Contenance
70 Cl
Terroir
Cognac